Recevez notre lettre d'information Espace Partenaires
 

Accueil / Je découvre / Les terres de culture

Les terres de culture

cimetière militaire Erquinghem-Lys

La richesse du patrimoine culturel de la vallée de la Lys s’inscrit dans la diversité.

En effet, vous pourrez passer des paysages naturels bucoliques aux musées qui retracent les modes de vie des communautés locales.

La culture locale témoigne du développement historique et des pratiques culturelles.

Elle nous permet au fil des balades de faire le lien entre les modes de vie passé et la vie contemporaine.

Vous pourrez ainsi découvrir l’histoire de nos beffrois, des églises fortifiées, des moulins, ou encore des lieux de mémoires.

Une signalétique multilingue est à votre disposition tout au long de votre parcours mais vous pouvez aussi choisir de partir à la découverte du patrimoine avec un des greeters bénévoles du territoire.

Les offices de tourisme de la vallée de la Lys se tiennent à votre disposition pour vous orienter sur les sites et vous transmettre tous les renseignements utiles. Le week-end et durant la période estivale, de nombreuses visites guidées sont organisées alors, n’hésitez pas à les contacter ! 

Les Cimetières militaires et les mémoriaux

La vallée de la Lys au cœur du centenaire 1914-18

L'année2014 marque le début des célébrations liées au Centenaire de la guerre 1418.

Le territoire de la vallée de la Lys a été durement touché et marqué par ces années de conflits : batailles de La Bassée et Armentières (octobre 1914),Givenchy-lès-la-Bassée (décembre 1914), Neuve-Chapelle (mars 1915), Aubers et Festubert (mai 1915), Fromelles (juillet 1916), batailles de la Lys (avril1918). Aujourd'hui, nombreux sont les cimetières militaires où reposent des milliers de soldats français, britanniques, allemands, qui tombèrent au coursde cette Grande Guerre.

Ces lieux de mémoire attirent chez nous les touristes du monde entier qui viennent s'y recueillir.

 

Les musées

Partez à la découverte des savoirs faire d’autrefois en visitant nos nombreux musées.

Vous pourrez ainsi vous cultiver en découvrant l’histoire du musée du juke-box de Menen implanté en bordure de Lys (à quelques encablures du port de plaisance transfrontalier d’Halluin) qui met en scène des pièces magnifiques, le musée du tabac de Wervik(B), le Musée de l’Abbaye de La Gorgue, le Musée d’histoire locale de Nieppe, le Musée de la Vie Rurale hébergé dans une ancienne ferme au carré du XVIIIe, ou encore la Ferme aux orgues à Steenwerck. Et bien d’autres…

 Les sites et les monuments

Partez sur les traces de nos ancêtres en découvrant notre patrimoine naturel ou bâti d’intérêt général, témoignage de notre civilisation et d’un certain art de vivre.

Les sites de la vallée de la Lys sont divers et vont du site préhistorique à l’architecture moderne, du château à l’humble chapelle, des hôtels de villes aux bailliages ou encore aux moulins…

De nombreux itinéraires de randonnées vous invitent à découvrir ces témoignages du passé.

N’hésitez pas à vous renseigner sur les sorties découverte organisées par les OTSI et à prendre rendez-vous avec un "Greeter" pour une balade contée.

 

Les Beffrois (idem site actuel)

Les Beffrois font aujourd’hui partie du Patrimoine mondial de l’humanité classé par l’Unesco (depuis 2005).

La construction des premiers beffrois date du XIe siècle au début du développement du mouvement communal. 

Avec  la croissance de la vie économique et démographique, les bourgs commerciaux apparaissent et les marchands s’organisent en association.

A cette époque les communes sont administrées par des échevins (Magistrat élu par les bourgeois ou l'ensemble des habitants, pour s'occuper des affaires communales) qui désirent posséder leur propre tour et font construire leur beffroi.

Le beffroi remplit alors de multiples fonctions.

C’est le lieu de réunions des échevins, il sert de coffre-fort pour préserver les chartes, le sceau et letrésor de la commune.

De part sa hauteur, il sert de tour de guet et permet de donner l’alerte aux habitants en cas d’incendie ou d’attaques ennemies.

Le beffroi sert aussi d’horloge avec ses cloches qui sonnent les heures.