Recevez notre lettre d'information Espace Partenaires
 

Accueil / Je découvre / Les Friches Industrielles

Les Friches Industrielles

Découvrir les Friches Industrielles

Tout au long de votre parcours le long de la Lys, vous découvrirez des friches industrielles dont certaines sont en cours de requalification.

De nombreux programmes immobiliers ont vu le jour ces dernières années, offrant aux habitants des appartements au bord de l’eau, parfois même avec un appontement pour bateau.

Des zones industrielles regroupant des PME ou des artisans ont également été créées…

De nombreux projets sont encore en cours de réflexion le long de la rivière et il subsiste encore de nombreuses friches à réhabiliter.

 

Les usines

Le tourisme industriel permet de visiter des usines et des entreprises en activité.

 

ROQUETTE : GÉANT DE L’AGRO-INDUSTRIE

Roquette Frères

62136LESTREM

Tél.: + 33 3 21 63 36 00

Fax: + 33 3 21 63 38 50

Site:www.roquette.fr

 

Descriptif : Roquette transforme des ressources naturelles renouvelables (maïs, blé, pomme de terre et pois) en une gamme étendue d’ingrédients de haute qualité, utilisables dans de très nombreux secteurs alimentaires et industriels du monde entier.

L’usine Roquette de Lestrem occupe une surface importante sur le territoire de la commune et s’impose comme l’acteur économique majeur du bassin d’emploi.

Roquette est spécialiste des produits amylacés, autrement dit des dérivés de l’amidon.

Elle extrait à haute température l’amidon de matières premières telles que le maïs, la pomme de terre ou le blé.

Elle le décline sous la forme de plus de 600 produits que l’on trouve aussi bien dans le dentifrice que dans le saucisson, les bonbons, la colle, le papier ou les médicaments.Roquette est donc présente sur les marchés de l’agro-industrie, des bio-industries et de la pharmacie.

L’usine s’étale également sur le territoire des communes de Merville et La Gorgue.

 

ANTARES : un centre de valorisation énergétique à la pointe du progrès

Antarès 

Rd 191 - BP 302

59433 HALLUIN

Baptisé du nom d'une étoile de la constellation du Scorpion, cet incinérateur 'nouvelle génération' situé sur le site d'Halluin à proximité du centre de tri 'Trisélec', vient remplacer les trois anciennes usines d'incinération de la métropole fermées début 1998.

Descriptif : Conçu pour traiter les 350 000 tonnes de déchets non-recyclables produits sur la métropole, Antarès fonctionne depuis décembre 2000 et cumule trois usines en une seule.

C'est d'abord une 'centrale thermique' qui utilise la chaleur dégagée par la combustion des déchets pour fabriquer de l'électricité, dont une partie est revendue à EDF.

Cette production d'électricité équivaut à la consommation annuelle de 25 000 foyers.

Antarès joue également le rôle de centre de transferts des déchets organiques (ou 'de jardin'), qui sont envoyés vers le centre de valorisation organique (CVO) de Sequedin par voie d'eau.

Enfin, l'usine Antarès dispose d'un système de traitement qui nettoie les fumées qu'elle dégage.

Bien qu'extrêmement technique, l'usine n'en est pas moins esthétique et a bénéficié d'un traitement paysager tout particulier.

 

Fiche technique

Le Centre de Valorisation Énergétique d'Halluin, baptisé Antares a été dimensionné à 350.000 tonnes par an, en tenant compte de la généralisation de la collectes élective des déchets propres et secs sur la Métropole et de l'extension aux zones pavillonnaires de la collecte des bio déchets.

Mis en service industrielle fin 2000 et réceptionné le 1er juillet 2002, il permet d'incinérer avec récupération d'énergie 350.000 tonnes d'ordures ménagères brutes non recyclables dans les zones non concernées actuellement par le tri et de déchets encombrants broyés.

Antares a également une fonction de centre de transfert de 65.000 tonnes de bio déchet à destination du CVO à Sequedin via le Port d’ Halluin, la Lys et la Deûle.