Recevez notre lettre d'information Espace Partenaires
 

Accueil / Je découvre / La vallée de la Lys et ses alentours / Liettres / Découvrir

Liettres

Rubrique précédente

Rubrique suivante

Patrimoine

Le château de Liettres
Construit en 1452, il fut édifié par Simon de Luxembourg, Archidiacre de Thérouanne et prévôt des chapitres d’Aire-surla- Lys et de Saint-Omer.
Juché sur un terre-plein artificiel, au fond de la vallée marécageuse de la Lacquette, qui alimentait les fossés, le château était alors constitué de quatre corps de bâtiment, formant approximativement un carré cantonné de fortes tours cylindriques très saillantes. L’épaisseur des murs, parementés en craie taillée au-dessus d’un sous-bassement de grès allait de 2,50 m dans les courtines, à 5 m dans certaines tours.
Le château de Liettres est de style médiéval sur la façade donnant sur la ville de Longhem. Le corps de logis, donnant sur le parc, date de 1720 et est d’ordonnance plus classique. Alliant briques et pierres, un avantcorps coiffé d’un fronton, un rythme régulier des ouvertures, cette façade est caractéristique du style classique. Sobriété et élégance, associées à un souci de confort dans la distribution intérieure révèlent une parfaite adhésion à l’esprit du XVIIIe siècle. Réparée après l’incendie de 1479, la forteresse est à nouveau brûlée en 1542 par les troupes du Duc de Vendôme. Acquise peu après par Jean de Zomberghe, elle restera propriété de sa descendance jusqu’au XVIIIe siècle. A mesure que s’efface son rôle militaire, le château subit de profondes transformations, notamment en 1720.
Au XIXe siècle, on rase ce qui reste des tours et des courtines situées à l’est du bâtiment, puis on restaure l’ensemble, rétablissant en particulier le chemin de rondes sur mâchicoulis de la tour située au sud-ouest. Dans son état actuel, le château offre, sur sa façade la plus ancienne, deux puissantes tours circulaires, qui lui confèrent cette allure très caractéristique des forteresses médiévales.
Mais l’absence d’organes de défenses efficients trahit le glissement du rôle défensif de la forteresse vers l’affirmation symbolique d’une autorité, d’un pouvoir.

Le pigeonnier du Petit château
Situé près de l'église, le pigeonnier est ce qui reste du Petit Château, construit pour une vieille chatelaine du château de Liettres, `pour faciliter ses visites à l'église.   
  
 

Rubrique précédente

Rubrique suivante