Recevez notre lettre d'information Espace Partenaires
 

Accueil / Je bouge / Les balades et les randonnées / A pied / La Via Francigena

La Via Francigena

En 58 av. JC Jules César ouvre une « Route de Rome » qui devient rapidement l’épine dorsale du système routier de l’Europe occidentale, liaison la plus courte entre la mer du Nord et la Méditerranée. En 640 ap. JC Rome devint la principale destination des pèlerinages chrétiens et le resta jusqu’au début du culte de St Jacques de Compostelle en Galice au Xe siècle. En Italie, la voie fut appelée « Iter Francorum » à partir de 725 et pour la première fois « Via Francigena » ou « Francisca », « Chemin des Anglois » dans le royaume des Francs.

 
La Via Francigena fut surtout utilisée par des papes, des empereurs, des banquiers, des marchands des pèlerins et des brigands. Le pèlerinage à Rome le long de la Via Francigena tomba en désuétude autour du XVIIème siècle. En 1985, Giovanni Caselli, spécialiste d’archéologie routière, reporta sur les cartes et sur le territoire l’itinéraire de l’archevêque Sigéric de Canterbury venu venu à Rome en 990 ap JC pour recevoir le pallium du pape Jean XV.

 

Les 80 lieux d’étape recensés dans le succinct journal de voyage de l’archevêque saxon constituent les points incontournables du réseau de routes connu comme Via Francigena, constitué au cours des siècles. De la Via Francigena restent, en Italie, en Suisse, en France et en Grande Bretagne, des tronçons importants avec pavés et des dallages romains et médiévaux. La Via Francigena entend relier ces vestiges, comme un fil conducteur de l’histoire, de la religion, de l’art et de l’économie de l’Europe. La Via Francigena emprunte les chemins du pays de la Lys romane d’Estrée-Blanche à Allouagne en passant par Liettres, Ligny lès Aire, Auchy au Bois, Amettes, Ferfay, Lillers et Burbure.

 

Contact : Office de Tourisme du pays de la Lys romane
Tél. : 03 21 25 26 71